Arbre remarquable ou arbre classé : autant savoir

Arbres plancheLa Wallonie compte près de 25.000 Arbres Remarquables (AR), mais seuls une cinquantaine d’entre eux sont classés. 

Sont considérés comme AR ceux répertoriés sur la liste des Arbres Remarquables arrêtée par le Gouvernement wallon (1). Depuis le 1er juin 2017, le Code de Développement Territorial (2) étend la protection des Arbres Remarquables aux arbres à haute tige dont le tronc mesuré à 150 cm du sol présente une circonférence de minimum 150 cm, pour autant qu’ils soient visibles entièrement depuis un point de l’espace public (3).

Sur le territoire de Rixensart, ARBORESCENCE a identifié 18 nouveaux sites qui correspondent à la définition donnée par le législateur wallon. Le Tilleul de l’avenue de la Gare n° 1 (Hôtel de l’Yser) en fait partie (4). Il présente un ou plusieurs de ces critères (5), qui lui octroient un statut de protection. Pour l’abattre, l’élaguer ou modifier sa silhouette, il faut un permis d’urbanisme. Qu’il soit sur un domaine public ou privé, le Département de la Nature et des Forêts doit être consulté.

Un Arbre Remarquable est-il pour autant classé ?

Non. Un AR n’est pas forcément classé. Par contre, l’inverse est vrai : un arbre classé est toujours remarquable. 

En réalité, un arbre classé est un arbre qui est repris sur une autre liste, celle des monuments et sites classés, et là, le chiffre est tout autre. S’il y a près de 25.000 AR recensés en Wallonie, il n’y a qu’une cinquantaine d’arbres classés. Leur protection relève de la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles (6).

Sur la commune de Rixensart, seul un site est classé depuis 1959, celui comprenant six Charmes communs entourant la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours (Chemin des Deux Fermes à Rosières)(7).

Quant au Tilleul de l’Hôtel de l’Yser, certes il n’est pas classé, mais ARBORESCENCE a constaté que suivant le législateur wallon il est bel et bien remarquable, sauf si le Département de la Nature et des Forêts en décide autrement.


(1) L’officialisation vint quand, le 8 janvier 2013, un Arrêté ministériel approuva les listes communales des Arbres Remarquables. Il parut le 22 février 2013 au Moniteur belge
(2) Code de Développement Territorial (CoDT) Art R.IV, 4-7.2, entré en vigueur le 1er juin 2017
(3) Les groupes d’arbres comportant au moins un arbre conforme à ce qui précède sont également considérés comme remarquables
(4) ARBORESCENCE, S.O.S. Tilleul remarquable
(5) intérêt paysager, taille exceptionnelle, dendrologique, curiosité biologique, historique, folklorique/religieux, repère géographique; état de santé
(6) PÉRILLEUX Marianne, Il y a plus de 25 000 arbres remarquables recensés en Wallonie, in Les Ambassadeurs & RTBF La Première), 17 novembre 2017
(7) ARBORESCENCE, Six charmes communs | chemin des Deux Fermes (Rosières)